Bretagne Anti Nuisibles, expert en dératisation et désinsectisation pour les entreprises de Rennes et ses environs

Martre fouine (Martes Foina)

Apparence

La fouine (Martes foina) est une espèce de mammifères carnivores d’Europe et d’Asie, au pelage gris-brun, courte sur patte et de mœurs nocturnes. C’est une martre, qui se caractérisant souvent par son odeur forte. Sa longueur va de 40 à 54 centimètres et son poids se situe entre 1,1 et 2,3 kilogrammes. La fouine a une espérance de vie de 3 à 12 ans, l’âge maximal en liberté étant de 10 ans. En captivité ou en élevage, elle peut toutefois atteindre l’âge de 18 ans. La fouine et la Marte sont très proches, à tel point que lors d’une observation la confusion est possible . Le critère le plus direct pour déterminer l’animal consiste à observer la couleur du pelage située sous la gorge, sur le poitrail et le haut des pattes. Chez la martre une tache claire de couleur jaunâtre est observable sur le poitrail, alors que chez la fouine cette tache est franchement blanche, couvrant la gorge, le haut des pattes antérieures et le poitrail (voir l’article sur la martre pour d’autres critères d’identification). Une autre méthode généralement admise pour les différencier : le dessous des pattes de martres est poilu au contraire de celui des fouines.

Lieu de vie

La fouine est capable d’occuper des milieux très variés. Elle vit spécialement dans la campagne (bois et vergers) mais aussi à proximité des habitations et jusque dans les villes, gîtant dans les granges et les greniers. Elle grimpe bien mais ne se risque pas aussi haut que la Martre plus liée à la forêt. Il s’agit d’ailleurs de la seule espèce de martre à ne pas vivre exclusivement dans la forêt. On les retrouve régulièrement dans les maisons et foyers sur Rennes et Vannes et plus généralement en Ille et Vilaine et Morbihan.

Capacités

L’environnement du surmulot ou du rat d’égout l’amène à se déplacer beaucoup, principalement quand il utilise les canalisations et les égouts. Sa longévité est d’environ 9 a 12 mois. Bon nageur, le surmulot ou rat d’égout a une mauvaise vue et ne distingue pas les couleurs. A contrario, il posséde un excellent odorat, toucher et audition. Il cause d’énormes dégâts en rongeant portes, boiseries, câbles électriques, canalisations… principalement dans les villes, comme Rennes, Vannes ou Saint Malo.

Prolifération

La femelle met bas une fois par an, en mars ou avril, bien que l’accouplement ait eu lieu durant l’été précédent (juin à août). Cette période de huit mois est due à la dormance, mais le temps effectif où la femelle porte ses petits est d’un mois. La portée de la fouine compte de deux à cinq petits qui naissent aveugles et nus. Ils ouvrent les yeux après un mois, sont sevrés après deux mois et sont indépendants à l’automne. La maturité sexuelle est atteinte entre quinze et vingt-sept mois… Depuis quelques années, sa présence est en augmentation à Rennes et en Ille et Vilaine

Alimentation

La fouine est opportuniste et se nourrit, selon les saisons, de petits mammifères, de fruits, d’oiseaux, d’œufs, de déchets trouvés près des habitations.

→ Articles de presse

« Insolite : Une fouine visite la Mairie de Versailles » • 20 Minutes • 08/09/2017

« L’animal a été filmé par les agents municipaux avant d’être rattrapé. La mairie de Versailles a reçu ce mercredi un visiteur pas comme les autres. En effet, dans un post Facebook, l’hôtel de ville a déclaré que : « défiant le plan Vigipirate, une fouine est parvenue à s’introduire dans l’hôtel de ville par la grande porte. » Une visite inhabituelle, filmée par des employés municipaux.

Des visites assez fréquentes

Le petit animal a finalement été capturé par les agents de la ville avant d’être relâché dans la forêt voisine. Selon la mairie, des visites d’une telle sorte seraient relativement fréquentes, la ville étant entourée de forêts et comprenant 50 % d’espaces verts sur son territoire. »

Voir l’article

« L'accélérateur du Cern arrêté à cause d'une fouine » • 20 Minutes • 03/05/16

« Le plus grand accélérateur à particules s’est arrêté vendredi matin, victime de perturbations électriques vers 5h30. Les équipes du Cern, basé à Saint-Genis-Pouilly près de la Suisse, ont tenté de comprendre ce qui avait pu se passer ce jour-là.
Ils ont fini par découvrir l’origine de la panne : une fouine ! Sans aller sous terre, le petit animal s’est en réalité approché d’un transformateur électrique en surface, se faufilant malgré les barrières de sécurité.
Ce qui a déclenché un arc électrique et provoqué le court-circuit. Un court-circuit suffisamment important puisque l’accélérateur de particules n’a toujours pas repris du service, explique Le Dauphiné Libéré. La machine a été obligée de refroidir pendant deux ou trois jours.
Ce n’est pas la première fois qu’un animal perturbe le fonctionnement de l’installation. En 2009, un oiseau avait laissé tomber un morceau de pain sur une alimentation électrique extérieure, ce qui avait détérioré le système de refroidissement. »

Voir l’article